Après un premier match catastrophique perdu 10-1, face à une équipe A qui retrouvait son attaquant vedette (buval), c'est au courage que l'équipe B s'est imposée 5-3 dans un match au finish sans son atout maître : moundélé.

 

eq

 

LES NOTES

EQUIPE A

Fifi : 6

On sent qu'il revient de blessure , il est moins percuttant que dans le passé (et donc moins fou). La rupture avec l'équipe A consommée, il aura été transféré dans le deuxième match dans l'équipe B ou il aura repris ses gammes pour trouver sa place.

Sakhir : 6,5


Décidemment, Lolo sait recruter. Ce vétéran du footall sénégalais a été bien utile pour pallier à l'absence de DOM en défense.

Il lui aura manqué le vice sur un coup franc  décisif de buval ou il joue une combinaison inutile  et vendange l'action .

Nichols : 8

Un match intelligent. Tranchant en défense, Nichols a su porter le surnombre quand il le fallait. Il a perdu en fraîcheur dans le deuxième match, même s'il est seul à défendre sur le but décisif (accompagné des enfants de la balle ).

Rodney :6,5

Rodney a changé. N'espérez plus le voir partir dans des rush ou des tacles salvateurs. Rodney joue à l'expérience (24 ans de football) . Donc Rodney arrive 10mn en retard, temporise et joue les écloppés dans la défense adverse. Il lui reste cette vista et cette grinta éclair qui nous rappelle qu'il a foulé les plus grandes pelouses et qu'il faut se réjouir de ces moments nutella .

Aymerich : 6

On attendait tellement d'Aymerich, de son association avec Buval, de sa jeunesse. Il aura été tétanisé par l'enjeu ne nous montrant qu'a de rare moments le football dont il est l'héritier . Son duel avec Cheyrou aura été un axe déterminant du jeu. 

 Laurent : 7,5

En l'absence de toto, il fallait un tôlier au milieu de terrain . Balla lui avait promis qu'il allait se charger personnellement de son cas : on a rien vu ! Impérial au milieu, il aura travrsé le premier match sans encombre, en étouffant Balla.fatigué en fin de match, il se sera laissé aller à la facilité avec les conséquence que vous connaissez.

Buval :7

Grand absent de la première journée, on ignorait quel buval on allait retrouver. On a d'abord eu peur lorsqu'on l'a vu butter à plusieurs reprise face au gardien, puis en le voyant louper un pénalty . Il a finalement retrouvé le chemin des filet à 5 reprises . Bon: il ne défend pas , ne distribue pas le jeu et a une attitude rarement fair play , mais il met ces buts (toujours au plus fort  du hors jeu ) 

EQUIPE B

Chokri : 6

Toujours attiré par l'avant chokri l'avait dit : "cette fois je passe à l'attaque" . Stérile sur le premier match, la raison l'a replacé plus au centre pour un meilleur résultat en seconde période.

FOB : 6

A défaut d'être talentueux , FOB a décider de jouer juste au lieu de juste jouer. A noter un rush et une frappe au ras du poteau qui aurait mérité mieux : sur la bonne voie 

FARID : 6

Farid a des fulgurances. Invisible jusqu'à 8-0 , Farid a su faire venir Zidane en lui pour remettre en jeu l'équipe B . a noter qu'il a tenu tout le match ce qui nous allons le voir, n'est pas le cas de tout le monde .

Cheyrou : 7

le centre de formation de l'équipe B nous offre des pepites chaque semaines : après Aymerich, c'est au tour de Cheyrou de nous épater par son aisance technique . Nous éviterons toutefois de nous enflammer .

 Balla : 5

Il était parti sur de bonnes intention : contrôler le milieu de terrain. Malheureusement il se sera fait contrôler jusqu'à la blessure. des lors il aura joué pieds nus dans les buts (comme un bleddar) sortant 2 beaux arrêts. Paradoxalement son passage au but correspond au retour dans la partie de l'équipe B

Osahon : 6

A la 5ème minute, il y a cette douleur...Osahon le sait , ses aducteurs ne tiennent plus , ses jambes sont en cotons . Il avait pourtant frappé les arbres avec ses tibias , mais peine perdu. Le cri de râge n'y changera rien, Osahon prendra 7 buts dans la souffrance. Et puis ..., il y a ce sursaut d'orgueil, cet attaquant sur une jambe qui s'arrache et qui remet son équipe en jeu sur une tête imporbable . Aujourdh'ui, on le sait : l'équipe B a un coeur , il n'est pas impossible qu'il soit nigerian ( honte à nous !!)

Gwen : 6.5

C'était dur , mais Gwen y croyait . L'âme de st ouen a frappé au meilleur moment : lorsqu'on ne l'attend plus . Symbole du coeur de l'équipe B, la reprise en demi volée croisé de Gwen à la suite d'une attaque placée a pris à contrepied tous les bookmakers.