Est-ce la tension due au classico de ce soir ? Si la table de marque retiendra une victoire 10-3 de l'équipe A (en supériorité numérique) suivie d'une victoire 5-1 de l'équipe B (avec le retour de moundélé), le match en lui même aura été terni par des gestes d'anti-jeu , des fautes et de la mauvaise foie comme rarement la ligue du dimanche n'en a connu (depuis la blessure de T-rex biensur !!). Aussi , à la demande de Pierre de Coubertin et afin de calmer les esprits, la gazette notera exclusivement le fair play.Espéra, que ce coup de gueule de la gazette remette les joueurs dans le droit chemin ...

IMG_3053

 Le retour de Moundélé dans le deuxième match a redonné le sourire à l'équipe B

LES NOTES (DU FAIR PLAY)

EQUIPE A : 

DOM : 7

Très peu de contestation et un engagement physique dans l'esprit coubertin. Dommage que son attitude n'aiepas déteinte sur certains de ces coéquipiers

SAKHIR: 8,5

Excellent esprit , pas un mot de travers, juste le jeu. A même eu l'honnêteté de reconnaitre une faute peu évidente sur Chokri alors que Buval et Rodney contestaient à l'autre bout du terrain.

LAURENT : 5

On avait  vu Aymerich son fiston simuler à la ravanelli dans la surface la semaine dernière. Il conteste un coup franc  alors qu'il prends le ballon de la main en dehors de la surface devant Osahon en tant que gardien de but. Il y a bien quelque chose de pourri chez le roi lyon

NICHOLS : 5

Il nous avait dit : "moi je n'arrête pas le jeu pour rien j'aime le jeu dure ". Quel déception de le voir réclamer un hypothétique coup franc lorsqu'au duel avec Chokri il se fait devancer et avorte une action de but : La gazette attendais mieux

RODNEY : 2.5

Il aura tout contesté: les fautes, les coups francs...il aura même arrêter le jeu pour une "intention de main" . Pourtant en supériorité numérique , sa soif de victoire à tout prix se sera fait stopper par une faute de FIFI sur sa cheville ou tout le monde aura pensé "bien fait". Applaudi sportivement par l'équipe B lors de son retour sur le terrain , il repartira de blus belle pour pourir le match 

BUVAL : 3

On le sait, Buval n'est que rarement fair-play. La victoire compte plus que la manière. Pour preuve, ce Penalty réclamé , alors qu'au duel avec FOB il est battu. Prenant le Ballon comme un enfant, et pour evter de voir un gamin pleurer et taper du pieds, le penalty sera accordé. Le penatlty de la honte sera tiré par Nichols qui comme Buval n'a d'ailleurs plus aucun principe.

EQUIPE B

FOB : 4

Avait il l'intention ou non de toucher la balle à la main : nous ne le saurons jamais . Y'avait il penalty sur Buval ? L'angle de la caméra ne nous montrera rien . Tout ce qu'on peut dire : c'est qu'il est souvent dans les coups litigieux , alors il y a surement du vice , mais qui n'en a pas ?

CHOK : 4,5

Il a réclamé beaucoup de faute , peut-être un peu trop. Surement plus que d'habitude. Le jeu serait-il soudainement durcit. Toujours est-il que son duel avec Nichols était à la limite de la correction .

FIFI : 3,5

Peut-être le plus mauvais geste du match. Cet essuyage de crampons sur Rodney qui au fond n'a eu qu'un retour de Karma, est un attentat. En plus pourquoi des crampons sur un synthétique ?  

MOUNDELE: 7

Arrivé en court de match, le virus du mauvais esprit n'aura pas eu le temps de le toucher . De l'engagement correct.

OSAHON : 6

Plus exaspéré par ses coéquipiers qui n'ont pas toujours fait le bon choix que par l'équipe adverse , il sera resté calme sauf face à la sortie hasardeuse à la main  de Laurent en dehors de la surface, ou il aura failli lancer une boule universelle qui aurait détruit toute vie dans le 93 et le 95.

GWEN : 9

Quel esprit ! Et je ne dit pas cela parce qu'il a apporté le croissant avant le match ( ou alors ça y a contribué légèrement ). Toujours positif et honnête, c'est l'exemple du coéquipier modèle. Beaucoup seraient inspirés de prendre exemple sur lui. 

Le jeu prime sur le résultat et résultat 2 tirs primés en toute modestie... un monsieur !!!